Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 11:00

  Suite à un précédent article   sur l'ancien dancing de Juvisy sur Orge " La petite vitesse ". Voici un photo de cet ancien établissement situé Rue Hoche derrière l'entrepôt marchandise de la gare que les anciens cheminots appelaient la petite vitesse du fait que les trains ralentissaient à son approche !!!

http://img11.hostingpics.net/pics/611323JuvisysurOrgeAncienDancing.jpgJuvisy sur Orge - Janvier 2012 - Rue Hoche

 

  Michel, un Juvisien de longue date que je remercie chaleureusement, nous raconte :

 

La petite vitesse, se trouvait juste au croisement de la rue Hoche et de la rue Wurtz, juste en face de la descente du pont S.N.CF.


Le " bastringue"(la partie café) était ouverte très tard le soir d'ou une "certaine clientèle" jusqu'au années 80.
derrière le "bastringue" se trouvait une salle de danse pour les bals du samedi soir, effectivement pour danser avec une "hôtesse" il fallait payer sa danse au comptoir d’où le "jeton", la cavalière ne pouvait pas refuser la danse du fait qu'elle était payer au patron donc elle même recevait sa part.

Lors de la saison sportive il y avait des rencontres de catch américain et des combats de boxes organisés par le "boss" (surnom) du patron, l'entrainement se faisant les soirs après le boulot,certainement du lundi au vendredi après-midi du fait qu'il y avait " dancing" le samedi soir.

Monsieur Mongelas dit 100kg (pas sur de l'orthographe) s'est mesuré à Monsieur Rigoulot réputé (l'homme le plus fort du monde). Le défi consistait à se relever avec un sac d'avoine a chevaux (125 kg).
Monsieur Mongelas a remporté le défi en se couchant sur le dos sur le sac, et a pivoté sur le ventre gardant le sac sur son dos, puis s'est mus sur les genoux pour ensuite se redresser en s'aidant de ses bras, puis se relever sur ses jambes.
Monsieur Mongelas était réputé pour ses frasques, un jour a la fête foraine , il a porte 8 adultes sur son épaule ( 8 personnes adultes suspendues a une perche de marinier)
on peut voir son buste ( portant une altère d'un bras) trôner sur la façade du crédit lyonnais a Athis -Mons sur la RN7 ( proche du marché des Gravilliers ) Photo ci-dessous.

Une autre force de la nature, monsieur Grignon René, capable a 16 ans de décharger seul une charrette de sacs d'avoine a chevaux, (125 kg pièce)et a plus de 50 ans de soulever a hauteur d'épaules l'avant d'une traction Citroën 11 BL, ou le pompier Continsouzas, le premier pompier a essayer la grande échelle de 12 m et pour rassurer ses collègues a fait balancer volontairement l'échelle et fait le poirier du haut des 12 m, (dans les années 60 les échelles de 12 m étaient rares et très sensibles au balancement).

Juvisy a eu ses vedettes.

Michel


  Monsieur Mongelas dit 100kg 

http://img11.hostingpics.net/pics/166587MangelasLCL.jpg

Athis-Mons - Ave Francois Mitterrand (RN7) - Voir aussi Dandylan

 

  Monsieur Charles Rigoulot dit : " L'homme le plus fort du monde ".

http://img11.hostingpics.net/pics/470120RigoulotCharles.jpgMr Rigoulot sur Wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Published by BRUDIPAT - dans Histoire ancienne
commenter cet article

commentaires

RENARD 28/05/2017 13:22

Bonjour

Mes arrières grands-parents ont tenu ce Café Dancing La Petite Vitesse par contre je ne sais pas en quelles années Cdt

FJ 05/03/2012 19:56

Je confirme : ce que raconte Michel est toujours intéressant et savoureux pour l'histoire locale ; tout a beaucoup changé !
Merci.
FJ

BRUDIPAT 06/03/2012 11:59



Entièrement d'accord !



Michel 05/03/2012 00:41

Bonsoir,

je suis malheureusement un ex juvisien, mais cela est une tout autre histoire qui n'a pas sa place sur un blog.

Des histoires , bien sur ayant habité Juvisy près de 50 ans et ayant une très bonne mémoire, (cela aide bien).
Mais je suis particulièrement touche par vos posts, merci, cela fait plaisir de constater qu'il ya encore des personnes qui s’intéresse a l'histoire (et le passé) de leur commune.
Cela devient rare, les gens se tourne plus facilement sur eux mêmes.
Fini les "fêtes de cour" ou les habitants d'un même immeuble se faisait une petite "foirinette" lors des congés payés par le "tôlier".
comme déjà dit j'ai eu la chance depuis mon plus jeune âge, d'être ami avec un copain d'école issu d'une ancienne grande famille de Juvisy.
Le jeudi je me rendais très souvent chez cet ami pour jouer dans sa grande cour.
cette famille occupait tout un immeuble qui appartenait au grand père.
Ces gens simples et très gentils nous racontaient des histoires de leur jeunesse et chacun y allait a grand renfort de détails.

Donc si vous le souhaitez, je peux vous en raconter certaines, ( il y en a qui pourrait.... déplaire, alors je me les garderai pour mon livre que j'essaie d'écrire, mais n'étant pas un "littéraire"
.....bref.)

Bonne fin de soirée et merci pour vos attentions a ma personne.

Michel

BRUDIPAT 05/03/2012 12:45



Mille fois merci pour votre proposition je suis preneur de toutes histoire sur Juvisy et Athis  et bon courage pour votre livre !


Patrick



FJ 29/02/2012 20:33

Impressionnant ! Et très intéressant : tout cela avait et pouvait avoir lieu AVANT la télévision ; aujourd'hui, on regarde les matchs de catch sur des châines câblées...Du changement dans les
chaumières !
Michel a tjs des commentaires et histoires locales intéressantes. Je me suis tjs demandé et ai tjs vu sur l'ex-RN7 ou route de Fontainebleau, l'homme fort du Crédit Lyonnais, qui, miraculeusement
(?) est resté en place ; j'étais, de tout jeune, étonné. Voilà qui renseigne bien.
Merci à lui.
FJ

BRUDIPAT 01/03/2012 11:24



Vous avez raison Michel a une grande connaissance de nos villes et des histoires croustillantes à nous raconter.


Merci à vous et merci pour lui .