Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 11:00

Non, ce n'est pas un jeu de mot politique , mais après vous avoir conté "L'incroyable Histoire du dirigeable "Patrie"

voici l'histoire du dirigeable "République" passé lui aussi par Juvisy en direction de Port-Aviation durant la campagne d'essai de l'été 1909. cliquer ici

http://img15.hostingpics.net/pics/305109JuvisysurOrgeGareRpublique.jpgGare de Juvisy sur Orge - Probablement le 4.08.1909

---------

 

Comme le Patrie , le République termina sa carrière le 25 Septembre 1909, par une catastrophe faisant quatre morts ! Une glorieuse époque ....

Au matin du 25 septembre, les circonstances paraissant favorables, le Capitaine Marchal donnait le signal du départ. L'accident du « République » s'est produit vers 8 h. 35, un peu plus d'une heure après le départ de Lapalisse, près de l'entrée du château d'Avrilly, à 8 km au nord de Moulins. En quelques secondes, un objet noir se détachait de la nacelle, une forte détonation était entendue et le ballon se dégonflait subitement et tombait tandis que la nacelle s'écrasait sur le sol. Les quatre malheureux aéronautes : Capitaine Marchal, Lieutenant Chauré, Adjudants Vincenot et Reau étaient tués sur le coup. Participant à l'enquête, confiée au Général Roques, d'après les témoignages recueillis auprès des témoins de l'occident (notamment du Lieutenant Tixier) et les constatations faites sur les débris du dirigeable ramenés à Moulins, le Capitaine Bois a pu reconstituer les éléments du drame qui paraît avoir comporté les quatre phases suivantes : rupture spontanée d'un manche d'hélice, projection de la pole contre la partie centrale du ballon, éclatement de la partie avant de l'enveloppe, dégonflement presque instantané du ballon, chute rapide et écrasement de la nacelle sur le sol. La rupture spontanée du manche d'une hélice tournant à grande vitesse, dont la structure moléculaire s'était trouvée modifiée sous l'influence de vibrations répétées, est explicable et certaine.  Une rupture d'hélice analogue s'était déjà produite sur le "Lebaudy" au cours d'une ascension près de Chalais en 1908, mais sans fâcheuse conséquence. Quant à l'« éclatement » de l'enveloppe du ballon déséquilibré qui s'est produit dans la région de la pointe avant à la suite du choc et de la déchirure provoqués sur l'enveloppe par la pale d'hélice la frappant de côté dans sa partie centrale, cela constituait un fait imprévisible.Le naufrage du dirigeable « République » et ses tragiques conséquences ont eu un énorme retentissement.La perte du Capitaine Marchal, du Lieutenant Chauré, des Adjudants Vincenot et Reau ne pouvait être que peu allégée par les honneurs rendus à l'occasion des funérailles solennelles à Versailles,> en présence des plus hauts représentants du Gouvernement et du Commandement.

 

Archive :

http://archivesjournaux.ville-cannes.fr/dossiers/littoral/1909/Jx5_Littoral_1909_09_28_Page_02.pdf

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BRUDIPAT - dans Histoire ancienne
commenter cet article

commentaires

Geneviève 12/04/2012 09:39

Je me souviens de ces dirigeables qu"'on voyait de temps en temps dans le ciel de JUVISY. Les gosses avaient tous le nez en l'air pour admirer ! Je ne me souviens pas du Patrie ni du République !
faut quand même pas exagérer !!! Mais d'autres ont encore fait des exercices dans les années 1930...

BRUDIPAT 13/04/2012 08:41



Cela devait être un sacré spectacle !