Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 12:00

et Athégien (d'Athis sur Orge).


Le véritable père de votre Compagnie, celui qui a pourvu à sa naissance, et qui, pendant un demi-siècle, de 1629 à 1675, a veillé à sa croissance, ce fut son premier secrétaire perpétuel, Valentin Conrart. Ce huguenot, ce bourgeois de Paris, a le premier réuni chez lui, dans les années 1629-1630, de jeunes poètes et lettrés français qui souhaitaient cultiver ensemble la beauté de leur langue et la rendre digne des choses de l’esprit.

Chez lui, à Paris, et dans sa maison de campagne d’Athis-Mons, il recevait avec ses confrères les jeunes talents, et il inspira un véritable atelier d’où sortirent les Remarques de Vaugelas et plusieurs autres classiques de notre langue. À l’égard de l’Académie française, un des premiers mérites de Richelieu est d’avoir laissé élire secrétaire perpétuel ce diplomate de l’esprit, dont le Cardinal savait bien pourtant qu’il était au service de la République française des Lettres, avant de l’être au sien et même à celui du roi.

(http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-et-reponse-de-m-jean-denis-bredin)

 

http://img15.hostingpics.net/pics/579131ValentinConrart.jpg

 

cliquer sur l'image pour lire l'ensemble du texte !

http://img15.hostingpics.net/pics/934635ConrartAthisMons.jpg

Voici d'autres liens consacrés à Valentin Conrart et Athis !

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Valentin_Conrart

 

http://books.google.fr/books?id=ioKDar-ol9MC&pg=PA305&dq=Acad%C3%A9mie+fran%C3%A7aise+conrart+athis&hl=fr&sa=X&ei=WlCKUNO4LKe80QX9wIHQDg&ved=0CFsQ6AEwBw#v=onepage&q=Acad%C3%A9mie%20fran%C3%A7aise%20conrart%20athis&f=false

 

 

http://books.google.fr/books?id=vbx_D3ZT7bkC&pg=PA29&dq=Acad%C3%A9mie+fran%C3%A7aise+conrart+athis&hl=fr&sa=X&ei=WlCKUNO4LKe80QX9wIHQDg&ved=0CGcQ6AEwCQ#v=onepage&q=Acad%C3%A9mie%20fran%C3%A7aise%20conrart%20athis&f=false

Partager cet article

Repost 0
Published by BRUDIPAT - dans Histoire ancienne
commenter cet article

commentaires